ICRSP




Jésus marche sur les eaux

La nuit tombe, vous avez vu le miracle de la multiplication des pains et souhaitez suivre les apôtres. Justement, les voilà qui montent dans la barque. Ils doivent traverser la mer de Tibériade pour se rendre sur la terre de Génésareth. Saint André vous a trouvé une petite place à côté de lui.

        Dans la barque, tout le monde se tait, chacun repense aux derniers évènements.

Sans trop de difficultés, ils arrivent « au milieu de la mer ». La nuit est très sombre. Peu à peu le vent se lève, la mer s’agite. Les apôtres sont de très bons marins, saint Pierre est très bon chef mais rien à faire ils n’avancent pas beaucoup, le vent veut les ramener au port de départ.

Vous commencez à avoir peur, vous vous blottissez contre saint André. Tout le monde est très fatigué.

        C’est alors que Jésus se décide à les rejoindre. Il est entre 3 et 6 heures du matin. « Ils virent Jésus marchant sur la mer et s’approchant de la barque ».

Les apôtres sont troublés, ils ont peur et pensent voir un fantôme au milieu de cette mer très agitée. Les cris des apôtres vous effraient, mais vous ouvrez grand vos yeux. Oui, Il marche sur les eaux et vient vers nous ! Qu’est-ce que c’est, se demandent-ils tous ?

        Finalement, en arrivant près de la barque Jésus parle : Ayez confiance, c’est moi, ne craignez rien. »

Aussitôt le cœur de Pierre reconnaît Notre-Seigneur. Il veut le rejoindre le plus vite possible et Lui demande de le faire marcher sur les eaux pour aller à Lui.

Saint Pierre aime tellement Notre-Seigneur qu’il ne réfléchit pas à ce qu’il fait et va faire. Vous voyez saint Pierre marcher lui aussi sur les eaux, mais que se passe-t-il ? Il commence à s’enfoncer !  Va-t-il couler et se noyer ? Pourquoi ?

Il a regardé autour de lui, vu la mer très agitée, le vent violent  et réalisé ce qu’il était en train de faire alors il a eu peur et a crié « Seigneur, sauvez-moi ! ». Aussitôt « Jésus étend la main et le saisit. »

Les voilà tous les deux dans la barque, le vent s’est calmé. La paix est revenue sur la barque et vous êtes tout joyeux de vous retrouver à côté de Jésus qui évidemment vous a aperçu et s’est approché de vous pour vous embrasser car Il aime tellement les enfants. Il vous aime beaucoup.

Avec Notre Seigneur tout est calme, l’essentiel est d’être toujours à ses côtés dans les joies et dans les peines. Comme saint Pierre s’est jeté dans les bras de Notre-Seigneur, n’oublions pas qu’Il est toujours là dans nos tabernacles, dans nos cœurs. Si nous l’appelons, alors Jésus vient tout de suite nous manifester son amour.

« Ayant traversé le lac, ils abordèrent à la terre de Génésareth. »