ICRSP




Méditation pour le troisième vendredi de juin

Et misit nuntios ante conspectum suum : et euntes intraverunt in civitatem Samaritanorum ut pararent illi ; et non receperunt eum. (Lc IX, 52-53).

Jésus envoya devant lui des personnes pour annoncer sa venue, qui en s'en allant entrèrent dans un bourg des Samaritains pour lui préparer son logement ; mais ceux de ce lieu ne le voulurent point recevoir. (Lc IX, 52-53).

Quels sentiments avons-nous de ces malheureux Samaritains ? Quel bonheur pour eux s'ils eussent connu quel était celui qui se présentait à leur porte, et à qui ils refusaient l'entrée de leur Bourg ! Mais quels furent alors les sentiments du Cœur de Jésus-Christ, lorsque les Disciples lui rapportèrent de quelle manière ils avaient été traités et le mépris qu'ils faisaient de sa Personne ! Mais ces malheureux n'ont pas été seuls ; il y a eu de tout temps de ces sortes de Samaritains qui ont refusé l'entrée de leurs villes aux disciples de Jésus-Christ, qui en ont chassé Jésus-Christ lui-même. Outre presque toute l'Afrique et les pays Orientaux, l'Angleterre l'a chassé du Royaume, on refuse encore aujourd'hui de le recevoir dans la plupart des villes d'Allemagne, et ce divin Sauveur est encore exilé des royaumes du Nord (N.E. : Le Lecteur se rappellera que le Père Croiset a fait imprimer son livre en 1694.) S'il était du moins un peu moins mal reçu du reste des chrétiens ! S'il était un peu plus aimé et moins indignement traité par ceux mêmes qui le reçoivent !