Retour Accueil  

Archives

 

 

 

6 mai

 
« De même qu’il y a en nous l’âme et le corps, tout à fait distincts l’un de l’autre et même d’une nature tout opposée ; de même il y a en nous deux vies tout à fait distinctes et d’une nature opposée : la vie du corps et la vie de l’âme. La vie du corps est matérielle : la vie de l’âme est spirituelle. La vie du corps est une vie naturelle : la vie de l’âme est une vie surnaturelle. L’une est humaine, l’autre est divine.
La vie du corps vient de l’union du corps avec l’âme : du moment que cette union cesse, la vie du corps cesse également ; et le corps n’est plus qu’un cadavre. La vie de l’âme vient de l’union de l’âme avec le bon Dieu : du moment que cette union cesse, la vie de l’âme, la vie spirituelle cesse également ; et l’âme est morte devant Dieu; elle est séparée de Jésus, et privée de la grâce. Elle est esclave du démon ; elle est dans la mort spirituelle, germe de l’enfer. C’est le péché mortel qui sépare notre âme du bon Dieu : c’est au contraire la grâce qui nous unit à lui, la grâce que Jésus nous donna par le ministère de son Eglise. »
 

 

D'après Mgr de Ségur,

Mois de Marie

Archives

²