Retour Accueil 

Archives

 

 

 

30 mai

 
« Pendant ce temps, la Bienheureuse Christine, toute ravie d’admiration, se tenait prosternée devant le trône du Seigneur, adorant le Christ avec les bienheureux habitants du ciel, et bénissant la Reine immaculée des Anges et des hommes : « Christine, ma fille, lui dit alors Notre-Seigneur, ne t’étonne point des honneurs que mes Anges rendent aujourd’hui à ma glorieuse Mère, ni de la splendeur de son vêtement. Le ciel célèbre, comme il convient, la gloire et la majesté de celle qui m’a donné au monde. La splendeur de son vêtement, c’est le privilège de sa très-parfaite innocence et de sa sainteté accomplie. Seule, elle est immaculée ; seule, elle est Vierge et Mère ; seule, elle est la Mère de Dieu, la Reine du ciel et de la terre. Et toi, ma fille, tu entreras à ton tour dans cette gloire, lorsque, viendra pour toi le moment de quitter la terre. » Et Jésus bénit la Bienheureuse Christine, et la vision céleste s’évanouit.
Oui, par la miséricorde du bon Jésus et sous la protection de la Sainte-Vierge, nous irons un jour, nous aussi, au Paradis. Nous y verrons la gloire magnifique de Marie, notre Mère ; et avec les Anges, avec les Saints, nous la bénirons dans tous les siècles des siècles. »
 

D'après Mgr de Ségur,

Mois de Marie

Archives

²