Retour Accueil    

Archives

 

 

27 mai

 
« Saint Jean Damascène, l’un des plus illustres Docteurs de l’Eglise en Orient, rapporte que les fidèles de Jérusalem arrivèrent en foule, à la nouvelle du trépas de leur très-sainte Mère, et que les miracles se multiplièrent autour de la relique sacrée : plusieurs morts ressuscitèrent; des aveugles, des paralytiques, des infirmes de tout genre furent guéris subitement pair l’attouchement du corps de la Mère de Dieu. Quant aux Apôtres, partagés entre la douleur et la joie, ils demeurèrent en prières auprès du saint corps de Marie, exaltant dans des paroles et des cantiques inspirés les gloires de cette Vierge bienheureuse qui a donné naissance à la Vie, c’est-à-dire à Jésus-Christ, et qui, par le plus profond des mystères, a conçu, a porté Dieu dans son sein.
Ils l’ensevelirent avec une vénération digne de leur foi et de leur amour ; ils l’enveloppèrent de blancs suaires; et, suivis de la multitude des fidèles, accompagnés des Anges, ils allèrent déposer les précieux restes de la Vierge, Mère de Dieu, dans un sépulcre neuf, que les pèlerins voient encore près de Jérusalem, à Gethsémani. On ferma le sépulcre, selon l’usage, avec une grande pierre, en forme de porte. »
 

D'après Mgr de Ségur,

Mois de Marie

Archives

²