Retour Accueil  

Archives

 

 

 

10 mai

 
« On lit dans la vie du bienheureux Crispin de Viterbe, de l’ordre de Saint-François, que sa mère, qui était une vraie chrétienne, avait appris à ce cher enfant, à recourir à la puissante protection de Marie, dans tous ses besoins et, en particulier, dans les dangers. Mon enfant, lui disait-elle, dans le péril il faut s’adresser tout de suite à la Sainte-Vierge, et s’écrier : Sainte-Marie, venez à mon aide ! Et elle y viendra. L’enfant retint cette parole. Un jour qu’il était monté sur un arbre avec trois camarades, une branche se cassa, et ils tombèrent sur des pierres. Le petit Crispin s’écria aussitôt Sainte-Vierge-Marie, venez à mon aide ! Les trois camarades furent grièvement blessés : seul, le bienheureux protégé de Marie se releva sans la moindre égratignure.»

 

D'après Mgr de Ségur,

Mois de Marie

Archives

²